Choisir sa machine à coudre lorsque l'on débute


Lorsque l'on débute la couture la grande question qui revient souvient est « quelle machine à coudre acheter ? » Devant la multitude de marques, de caractéristiques, d'options disponibles sur le marché, vous pourrez vous demander ce qui est vraiment utile ou non et qu'est ce qui justifie de tels écarts de prix. Cela peut se révéler être un véritable casse-tête. En m'appuyant sur mon expérience et sur l'avis d'utilisateurs, je vais tenter de vous éclairer afin que vous trouviez la machine de vos rêves !


Les différentes sortes de machine à coudre


Tout d'abord, distinguons les différents types de machines :

Les machine à coudre familiales : c'est ce qu'il vous faut pour commencer la couture chez vous. Ces machines sont transportables avec une poignée et vous pourrez avoir plusieurs types de points à votre disposition. Il y a deux sortes de machines familiales : les mécaniques et les électroniques.





Les machines industrielles : ce sont les machines professionnelles, utilisées dans les ateliers et les usines. Elles sont encastrées dans une table.





Les machines semi-industrielles : à un prix très élevé, elles offrent une qualité et une efficacité industrielle, tout en étant transportables.

Les surjeteuses : ce sont des machines spécialisées dans le point de surjet, principalement pour les finitions et les tissus stretchs.



Vaut-il mieux commencer avec une machine de base ou investir directement dans la machine dernier cri ?

Définissez l'usage que vous voulez en faire : est-ce juste occasionnellement, pour les petits travaux du quotidien, comme coudre un ourlet, raccourcir un rideau, ou voulez-vous vous lancer dans la confection de vêtements ?

Vous hésitez et vous ne savez pas si vous allez adhérer à la pratique ? Choisissez une machine de base. Vous êtes motivé et/ou avez déjà pratiqué ? L'idéal est, évidemment, de trouver une bonne machine adaptée aux débutants et que vous pourrez conserver longtemps.

Pour débuter, vous n'aurez pas besoin d'une multitude de points et d'options superflus, il vous faudra plutôt jongler entre qualité et options de base, voire de petits plus (voir ci-dessous « Indispensables et options »).

Si le budget vous effraie, choisissez un modèle de base que vous pourrez revendre si vous voulez vous perfectionner par la suite, ou achetez une machine d'occasion (vendue avec sa notice d'utilisation !).

En général, les machine à moins de 150€ sont des machines bon marché, fabriquées avec des matériaux bas de gamme. Ce serait dommage que la couture vous semble compliquée et que vous vous découragiez, alors que les problèmes viennent de la machine à coudre !

A contrario, rien ne sert d'acheter une machine trop sophistiquée et difficile à maîtriser en tant que débutant...


Machine à coudre mécanique ou électronique ?


C'est le principal point d'hésitation, mais tout dépendra de vous. Êtes-vous à l'aise avec le numérique ou préférez-vous tout contrôler ?


Machine mécanique : c'est à vous de faire les réglages de type, de longueur et de largeur de points, en tournant des molettes et en appuyant sur des boutons. Cela permet d'avoir plus de maîtrise sur la machine. Vous pourrez penser que cela nécessite plus de temps d'apprentissage mais non, une fois que l'on connaît les différents points cela devient intuitif. Ces machines sont en général moins fragiles, avec une plus longue durée de vie et plus faciles à entretenir par soi-même.


Machine électronique, avec écran tactile ou non : la technologie numérique a aussi gagné les machines à coudre : ce n'est plus juste le moteur qui est électrique, comme pour les mécaniques, mais toute la machine. Cette fois vous appuyez sur des boutons pour afficher le programme, la longueur et la largeur du point que vous souhaitez. Sur certaines, les points et les réglages sont pré-enregistré et s'adaptent au tissu. Même si tout semble facilité, cela nécessite tout de même un apprentissage. Attention à pouvoir régler le point par vous-même et testez sur une chute les points pré-enregistrés avant de coudre ! En général, ces machines sont plus chères et plus silencieuses que les mécaniques. Enfin, en cas de panne vous ne pourrez quasiment rien faire par vous-même.


Personnellement, ayant appris sur une machine à coudre mécanique, je préfère rester avec ce type de machine, pour garder un contrôle complet sur les points. J'ai testé des électroniques et j'ai parfois eu du mal à comprendre comment faire pour déplacer l'aiguille par exemple. Même s'il suffit de lire la notice attentivement, je les trouve moins intuitives que les mécaniques.

Indispensables et options


Parmi toutes les caractéristiques d'un modèle de machine, difficile de savoir ce qui est indispensable ou superflus lorsque l'on ne connaît pas encore les machines à coudre !


Les indispensables :

- La qualité intérieure et extérieure : la coque doit être résistante et l'intérieur de qualité, avec un châssis en métal (fonte d’aluminium par exemple).

- Le poids : vous pourrez penser qu'un poids léger sera plus pratique pour le transport, mais ce sera un inconvénient pour la couture. En effet, la machine aura tendance à être moins stable, voire se déplacer lorsque vous piquerez à toute vitesse !

- La taille : pour être à l'aise il faut avoir suffisamment de place pour passer son ouvrage sous le bras de la machine.

- Les points de base : point droit, marche arrière, point zigzag, boutonnière.

- Réglages de base : longueur ET largeur du point

- Le moteur : la machine doit être assez puissante pour être à l'aise avec les épaisseurs.


Les bons points :

- Accessoires fournis avec la machine : attention aux frais supplémentaires pour l'achat d'un pied presseur spécial fermeture à glissière invisibles par exemple

- Boutonnière automatique

- Bras libre (plateau détachable)

- Double entraînement

- Aiguille déplaçable à droite ou à gauche

- Porte bobines horizontal pour un meilleur déroulement et éviter les nœuds

- Canette visible pour ne pas manquer de fil en plein milieu d'une couture



Les + confort ou techniques spéciales :

- Points d'ornementation, alphabet

- Enfilage automatique de l'aiguille

- Griffes d'entraînement escamotables (que l'on peut baisser) pour repriser par exemple

- Possibilité d'ajouter un plateau d'extension

- Point d'arrêt automatique

- Position de l'aiguille plantée lors de la fin de piqûre

- Coupe fil manuel ou automatique

- Variateur de vitesse

- Genouillère : permet de lever ou de baisser le pied presseur avec son genou, sans lâcher le tissu

- Start & Stop : coudre sans pédale

Le choix final

Une fois que vous aurez repéré des machines intéressantes, le mieux est de les tester ! En effet, le feeling est important ! Par exemple, une de mes amies adore sa machine à coudre, alors que, l'ayant testée, je ne me sens pas à l'aise avec... Vous trouverez peut-être des personnes de votre entourage qui en possède, ou rendez vous dans des magasins spécialisés. Testez la solidité, le poids de la machine, mais également son point, en venant avec des chutes de coton, mousseline et jean. Appuyez à fond sur la pédale pour voir si la machine reste stable, tournez le volant pour « sentir » le mécanisme intérieur.



Les marques les plus connues en France


BERNINA Les produits de l'entreprise Suisse familiale âgée de 120 ans sont synonymes d'innovation et de précision. Il sont renommés pour leur longévité et restent les seuls fabricants de machine à coudre à produire encore en Occident. Machines haut de gamme, d'excellente qualité.

et

BERNETTE Machines design, polyvalentes, solides et durables, sous-marque de Bernina mais non produites en Suisse.

BROTHER Avant de s'étendre à la bureautique, Brother a commencé au Japon en 1908 en se produisant des machines à coudre toujours innovantes et abordables, adaptées à tous les niveaux de compétence.

ELNA Depuis 1940, l'entreprise Suisse est reconnue pour la qualité et le design élégant de ses machine à coudre. Ces produits sont conçus pour être simple d'utilisation, tout en alliant performance et avancées technologiques.

GRITZNER

HUSQVARNA L'entreprise suédoise conçoit des machine à coudre de qualité depuis 1870.

JANOME Créée en 1921, l'entreprise japonaise est devenue le 1er fabricant mondial de machine à coudre ménagères, qui allient qualité, solidité et innovation.

JUKI Créée à la fin des années 30 au Japon, Juki est la première entreprise sur le marché des machines industrielles. Ils ont su faire bénéficier leurs avancées technologiques sur les machines à coudre familiales.

PFAFF Depuis plus de 150 ans, l'entreprise allemande a développé des machines élégantes et performantes, à la technologie innovante.

SINGER En 1851, l'américain Issac Merrit Singer obtient un brevet pour la première machine à coudre domestique, et Singer devient la première entreprise mondiale dans son domaine. Le leadership de la marque perdure aujourd'hui.

TOYOTA Depuis plus de 60 ans, l’entreprise Suisse porte une attention particulière à la fiabilité et à la simplicité d'utilisation de ses machines à coudre.



Quelques modèles


Pour la sélection de machines suivantes, je me suis basée sur les avis de mes amis, collègues et sur les modèles ayant attiré mon attention via des avis de débutants sur internet. Cette liste n'est qu'indicative, n'oubliez pas que la meilleure façon de choisir sa machine à coudre est avant tout de la tester !

Ces machines possèdent les caractéristiques présentes dans la liste « les indispensables » et je me suis limitée à un budget de 700€.


Pfaff Select 3.2

Mécanique

Cette machine de qualité professionnelle possède une grande stabilité et une coque robuste. Le système de double entraînement IDT de Pfaff permet de piquer dans les ourlets de jean comme dans du beurre et avec régularité. Facile d'utilisation, elle offre de l'espace sous le bras et au niveau du pied presseur. La boîte de rangement facilement accessible est appréciable.

Les + : 27 points, réglage de la position de l'aiguille, 5 pieds presseurs, capot protecteur rigide, couture à basse vitesse, porte-bobine horizontal, coupe-fil, système IDT Pfaff, grand espace sous le pied presseur, bras libre extra-mince, griffes escamotables, garantie 5 ans.

Lien vers le site


Janome Jean & Stretch 8077

Electronique

Robuste et complète, cette machine peu bruyante s'adapte parfaitement à tous types de tissu.

Les + : 30 points, 4 pieds presseurs, enfilage automatique de l'aiguille, variateur de vitesse, position de l'aiguille, start & stop, position aiguille plantée, valise de transport, canette et porte-bobine horizontaux, garantie 5 ans.

Lien vers le site


Elna 520s

Electronique

Cette agréable machine offre confort, simplicité d'utilisation et robustesse. Elle est assez silencieuse.

Les + : 30 points, 6 boutonnières, sélection automatique longueur et largeur de point, régulateur de vitesse, enfile-aiguille automatique, 5 pieds presseurs, canette horizontale, position aiguille plantée, coupe-fil, bras libre, garantie 5 ans.

Lien vers le site


Husqvarna Emerald Viking 116

Mécanique

Silencieuse et robuste pour son prix, cette machine offre de très bons résultats dans la durée.

Les +: 16 points, 8 pieds presseurs, enfile-aiguille, coupe-fil, mallette rigide, règle, garantie 2 ans.

Lien vers le site


Bernette Sew & Go 8

Electrique

Attention, cette machine, remplacée par une nouvelle gamme, n'est bientôt plus disponible. Cette machine robuste propose des broderies et un alphabet pour les plus créatifs.

Les + : 197 motifs de points, 7 pieds presseurs, enfileur semi-automatique, pied presseur relevable à 2 niveaux, régulateur de vitesse, mémoire, position de l'aiguille plantée, garantie 2 ans.

Lien vers le site


Brother FS40

Electronique

Le petit prix de la sélection, pour une couture occasionnelle. Je suis assez étonnée de voir autant d'avis positifs au regard de son prix. De nombreux couturiers aiment sa simplicité de prise en main, ses réglages intuitifs et ses nombreux points de couture, malgré sa qualité extérieure fragile et le manque d'espace sous son bras. Cette machine paraît être une bonne alternative pour les personnes avec un petit budget, souhaitant tester la couture et pourquoi pas investir dans une machine plus sophistiquée par la suite.

Les + : 40 points, 7 pieds presseur, bras libre, canette horizontale, coupe fil, griffes escamotables, variateur de vitesse, position aiguille plantée, garantie 2 ans.


J'espère que cet article vous aura aidé à trouver votre perle rare et que la box Atelier N°2 vous apprendra à la maîtriser pour que vous puissiez créer ensemble des merveilles !

666 vues

PAIEMENT SÉCURISÉ

PAR CARTE BANCAIRE

OU PAYPAL

BOX SANS

ENGAGEMENT

RÉPONSE AUX

MESSAGES

SOUS 24H

MADE IN

FRANCE

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône

© 2018-2020 par Les Ateliers Machine & Bobine

Copyright, tous droits réservés.